Rediffusion de l'émission du 18/10/2011

L'opium venait d'ailleurs mais les Chinois furent très nombreux à le faire leur. Il pénétrait de haut en bas la hiérarchie sociale. On sentait son odeur derrière les portes laquées de rouge des possédants mais aussi dans les fumeries réservées aux simples travailleurs, les coolies.

Fumeurs d'opium en Chine en 1896
Fumeurs d'opium en Chine en 1896 © Charles J. H. Halcombe / Charles J. H. Halcombe

D'abord importé, il était de plus plus produit sur place, notamment dans les provinces éloignées de l'Ouest. Pendant un bref temps, il fut même un élément d'intégration économique. Irriguant le commerce, déclenchant la création de banques: le premier conseil d'administration de HSBC à Hong-Kong, en 1864, ressemble étrangement à une assemblée générale de marchands d'opium.

Pendant cette période, la Chine fut amoindrie mais pas nécessairement appauvrie. Elle en sortit d'ailleurs plus rapidement qu'on ne le dit. Et le premier coup d'épaule, décisif, fut donné dès 1906 par l'empire qu'on présente toujours comme agonisant mais qui fut, au moins sur ce sujet, efficace.

L'opium en Chine ne tint pas toujours le rôle qu'on croit. Notre invité, Xavier Paulès, auteur de L'opium en Chine , édité par Payot.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.