Orson Welles, 1940.
Orson Welles, 1940. © HA/PHOTOSHOT/MAXPPP

Il était devenu un gitan, d’un genre tout de même un peu particulier, parce qu’Hollywood, après La splendeur des Amberson, l’avait répudié. Il coûtait trop cher et rapportait trop peu. Surtout, avec la fin de la guerre, l’Amérique rooseveltienne avec laquelle il faisait corps, s’achevait et le cap qu’allait prendre le pays n’était pas le sien. Il devenait has been…

Un has been de trente-deux ans. Un has been qui déclenchera un nombre incalculable de vocations cinématographiques. Un has been de génie qui devra, pendant près de quarante ans, jusqu’à sa mort, se vendre, un peu comme un article de masse, faire le bonimenteur sur les plateaux télé et l’acteur pour les films des autres. « J’ai préféré accepter des rôles qui ne me plaisaient pas plutôt que de tourner de films qui ne m’auraient pas plu du tout ». S’il faisait la vedette, c’était pour garder des ressources qui lui permettent de rester un artiste et de filmer, encore et toujours.

Les industries culturelles se sont vengées de sa résilience en le portraiturant jusqu’à plus soif en irresponsable alcoolique, fumeur de Montecristo et incapable de finir ce qu’il commençait. Les téléspectateurs américains ont fini par le voir comme cela alors qu’il mérite, à l’évidence, d’être considéré autrement, à la hauteur qui lui convient.

Evénement(s) lié(s)

Orson Welles à la Cinémathèque française

Deux grandes séances parlementaires reconstituées par la Comédie Française

Les liens

Cycle Orson Welles sur TCM L'intégrale des onze films signés du maître : Citizen Kane, (1941), le 28 mai, à 22h10Dossier secret (Mr. Arkadin, 1955), le 21 mai, à 22h30, le 25 mai à 11h55 et le 28 mai à 4h20Falstaff (Chimes at midnight, 1967), le 15 mai à 0h00, le 17 mai à 6h05 et le 20 mai à 3h35Hearts of age (1934), le 22 mai à 1h35La Dame de Shanghai (Lady from Shanghai, 1948), le 5 mai à 19h10 et le 7 mai à 20h40La Soif du mal (Touch of Evil, 1958), le 21 mai à 20h40 et le 27 mai à 8h55La Splendeur des Amberson (The Magnificent Ambersons, 1942), le 28 mai à 20h40 et le 1er juin à 4h15Le Criminel (The Stranger, 1946), le 8 mai à 0h05, le 13 mai à 5h40, et le 23 mai à 5h20Le Procès (The Trial, 1963), le 7 mai à 22h10, le 11 mai à 3h50 et le 14 mai à 6h10Macbeth (1948), le 14 mai à 22h15, le 21 mai à 5h50 et le 28 mai à 11h45Othello (The Tragedy of Othello, the Moor of Venice, 1952), le 14 mai à 20h40, le 18 mai à 2h25, et le 20 mai à 5h25Vérités et mensonges (F for fake, 1977), le 22 mai à 0h05, le 24 mai à 6h25 et le 28 mai à 2h50La série documentaire d'Orson Welles :Autour du monde avec Orson Welles, en six épisodes du 7 au 30 maiUn documentaire : This is Orson Welles, de Julia et Clara Kuperberg (2015), les 21 et 24 mai à 19h45, le 27 mai à 8h00.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.