Président de l'Assemblée de 81 à 86; plusieurs fois ministre - et longuement de l'Agriculture; dans l'Isère, élu de tous les mandats - maire de Vienne trente ans durant... Vienna urbs senatoria... Depuis qu'il n'est plus sénateur, Louis Mermaz s'est remis au latin !

Louis Mermaz à l'Elysée le 14 juillet 2012
Louis Mermaz à l'Elysée le 14 juillet 2012 © Reuters

Roselyne Bachelot qui, elle, s'est mise à la télé, explique: "Les responsables politiques doivent se poser la question de leur reconversion. L'époque est révolue où l'homme politique entrait dans la vie publique à 25 ans et en sortait à 65, couvert d'honneurs et revêtu de cheveux blancs." Or Louis Mermaz a mené sa première campagne à moins de 25 ans et s'est retiré à bien plus de 65 !

C'est un homme d'une fidélité partisane qui étonne à notre époque où les partis ont renoncé à produire des militants et des idées. Voici qu'à l'heure où beaucoup prônent une dé-professionnalisation de la politique, un vieux professionnel a quelque chose à nous dire.

lien image dossier les témoins de l'histoire
lien image dossier les témoins de l'histoire © Radio France

Evénement(s) lié(s)

Les témoins de l'histoire

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.