Masques au carnaval de Venise en 2010
Masques au carnaval de Venise en 2010 © cc / Unofeld781

Il bat de nouveau son plein jusqu'à Mardi-gras le 4 mars prochain. On parle d'une "tradition millénaire". Il est vrai que les premières traces du carnaval sont attestées dès le Xème siècle et les masques dès le XIIIème. Mais, en dépit des apparences communes, que de différences entre le carnaval du XVIe dispositif-clé dans une vie institutionnelle vénitienne alors à l'équilibre, le carnaval démesuré de six mois de la fin du XVIIIe qui tente de conjurer l'angoisse du déclin et le projet d'abord touristique et culturel d'aujourd'hui !

Mais ne boudons pas notre plaisir. C'est un prodige de plus de la Miraculissime que d'avoir pu réveiller son carnaval en 1980.

Et faisons amende honorable. Si le carnaval est maintenant dissocié des libertés politiques de Venise, c'est que Bonaparte, en 1797, a aboli la Sérénissime. Il a brûlé les ornements du Bucentaure, la magnifique galère-emblème du doge, récupéré l'or et transformé la coque en canonnière. A ce propos, un convoi exceptionnel porteur de bois de grume vient de partir de Dordogne pour rejoindre l'Arsenal de Venise où va commencer la reconstruction de ce bateau légendaire. Juste retour des choses comme des femmes et des hommes à Venise en cette période.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.