Le peuple américain a tôt pris conscience qu’il marchait dans une nature qui lui était propre. Cet immense pays neuf se construisait au milieu d’"antiquités naturelles".

Le parc Yosemite, en Califonie, aux Etats-Unis. Le 18 juin 2016.
Le parc Yosemite, en Califonie, aux Etats-Unis. Le 18 juin 2016. © Getty / David Calvert

Rediffusion du 21 octobre 2015

Série "Ecologie"

En France au XIXème siècle, les peintres de Barbizon en appelaient au respect de la forêt de Fontainebleau tandis que les Suisses créaient leur première réserve naturelle au Creux du Van dans le canton de Neuchâtel. Mais rien de comparable avec le grand mouvement qui va donner naissance dès les années 1860-1870 à Yosemite puis Yellowstone et qui fait qu’aujourd’hui, 59 parcs nationaux ont fini par fédérer 2% du territoire des Etats-Unis !

Le peuple américain a tôt pris conscience qu’il marchait dans une nature qui lui était propre. Un moment, au départ, il s’est agi de la dompter, d’assécher les marais, de redresser les fleuves mais très vite est venue aux pionniers la conscience du caractère exceptionnel des paysages qu’ils découvraient. Cet immense pays neuf n’avait peut-être pas de monuments historiques mais il se construisait au milieu d’« antiquités naturelles » d’une beauté inouïe.

La vallée et les futaies de sequoias de Yosemite, en Californie, deviennent un parc en pleine guerre de Sécession : c’est dire que l’idée de protection s’est vite imposée, comme si elle pouvait sceller l’harmonie d’une nation tirée à hue et à dia. Mais bientôt, un débat naît : la protection au nom d’une conservation raisonnée qui fait toute leur part aux besoins humains ou la protection au nom d’une préservation stricte d’une supposée pureté originelle ? Economie ou Arcadie ?

C’est vers 1900 que cette polémique trouve sa première forme autour de l’aménagement d’un barrage dans une vallée du Yosemite. Le mouvement écologique dans le monde se construira autour de ce divorce originel, dans une dualité qu’on pourrait dire constitutive, et qui apparaît pour la première fois aux Etats-Unis.

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.