Les années avançant, il passait de plus en plus de temps à Nice, « fenêtres ouvertes, disait Aragon, sur la plus belle peinture du monde ».

Vous voyez cet arbre, expliquait-il, considérez-le comme si vous n'aviez jamais vu d'arbre, attendez les effets qu'il va produire en vous. Et montez avec lui.

Portrait d'Henri Matisse dans son atelier à Paris en 1913
Portrait d'Henri Matisse dans son atelier à Paris en 1913 © domaine public / Alvin Langdon Coburn

Nice offre au peintre, mort en 1954, sur les hauteurs de Cimiez huit lieux d'exposition, tout l'été durant. Un arc-en-ciel après les orages du printemps.

« Une récapitulation massive de Matisse, c'est quelque chose qu'il faut s'offrir. C'est comme grimper au sommet de la tour Eiffel, mettre la main dans un pot de caviar ou boire une bouteille de montrachet. » C'était notre deuxième et dernière citation, signée du journaliste Gérard Dupuy...

Evénement(s) lié(s)

Un été pour Matisse

Les liens

Le Musée Matisse du Cateau-Cambrésis Le musée Matisse du Cateau-Cambrésis a été créé en 1952 par Matisse lui-même dans la ville où il est né le 31 décembre 1869. Le peintre offre à ses concitoyens du Cateau 82 œuvres qu’il installe dans l’Hôtel de Ville Renaissance.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.