Ce fut un gigantesque « non » - mais qui cherchait son nom. Cinquante ans après, il reste à bien des égards indéchiffrable. Dans les batailles, nul ne peut prétendre avoir un point de vue panoramique. A chacun son mai.

Henri Weber (à droite d'Alain Krivine, au centre) en mai 1968 aux JCR
Henri Weber (à droite d'Alain Krivine, au centre) en mai 1968 aux JCR © AFP / AFP

Ce fut un gigantesque « non » - mais qui cherchait son nom. Cinquante ans après, il reste à bien des égards indéchiffrable. Dans les batailles, nul ne peut prétendre avoir un point de vue panoramique. A chacun son mai.

Retrouver le paysage, l’odeur du moment est devenu quasi impossible. Aujourd’hui, la SNCF n’émet plus de billets en carton mais des avertissements sur smartphone. L’argent tombe à gogo des distributeurs automatiques et qui n’a pas de carte bleue est un économiquement faible. Tout a changé ! 

Les étudiants faisaient profession d’irrespect et auraient volontiers fait cuire un œuf sur la flamme du Soldat inconnu. 

Aujourd’hui, est prôné dans les écoles le devoir de mémoire ! 

Certains auditeurs de France Inter, cette semaine, auront l’impression que ce devoir de mémoire s’applique exagérément  aux soixante-huitards qui ne le pratiquaient aucunement. Patrick Besson se moque dans « Le Point » :

Nous assisterons à un déferlement de septuagénaires et d’octogénaires n’ayant rien perdu de leur faconde ; ils seront venus, ils seront tous là pour la saluer une dernière fois, la mamma révolution restée couchée depuis cinquante ans. 

Non ! la marche de l’histoire, cette semaine, ne sera pas une marche funèbre

Plutôt une petite reconstitution d’atmosphère dissoute. Viendront tour à tour des acteurs du mois, Philippe Tesson ou Edouard Balladur mais aussi bien le député Jean-Louis Bourlanges qui n’était alors qu’un simple piéton – en mai, on a beaucoup marché. Et, enfin ! un ouvrier d’Amiens, Claude Dewaele – jamais il n’y eut grève de pareille ampleur dans le pays.

Ni Cohn-Bendit qui recommande d’ailleurs « Forget 68 ». Ni July ni Goupil ni Miller, pour reprendre la liste que redoute Patrick Besson. Cependant il y aura Henri Weber «  l’allumeur», pour citer encore Patrick Besson.

Programmation musicale : Lorsque s'allument les brasiers de Colette Magny.

Exposition Images en lutte : La culture visuelle de l'extrême gauche en France (1968-1974), du 21 février au 20 mai 2018, Palais des Beaux-Arts de Paris.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.