Quand commence la guerre d'Algérie, ils sont quelque 130000, présents dans tout le pays.

Leur origine remonte à la plus haute antiquité : ils sont arrivés avant les arabes, bien avant les français.

Vieux juif d'Alger
Vieux juif d'Alger © Boston Public Library / William Vaughn Tupper

Après 1870 et le décret Crémieux, les gouvernements à Paris leur ont proposé un pacte : la citoyenneté et la promotion sociale en échange de la francisation.

Le prix à payer a été un éloignement progressif des arabes. Sans que la France, de son côté, garantisse toujours ses assurances. En 1940, Vichy dénaturalise les juifs et il faut une année d'atermoiements après le débarquement de novembre 1942 pour qu'ils retrouvent leurs droits.

Quand commence la guerre d'Algérie, ils ont préféré oublier cet épisode. Sollicités des deux côtés, ils sont devant un choix impossible.

130000 personnes en 1954. 1962 : c'est le départ contraint pour la plupart. Retour sur ce monde englouti.

Evénement(s) lié(s)

Juifs d'Algérie

Cycle "Regards sur l’Algérie"

Colloque "2000 ans d’histoire juive en Algérie et… 50 ans après"

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.