Sénat
Sénat © Radio France / Jg281

1er octobre, élection du président du Sénat.

Mais d’abord, ce dimanche 25 septembre, renouvellement au suffrage indirect, par la grâce de grands électeurs, de la moitié de la Haute Assemblée soit 170 sénateurs sur 348.

L'UMP ne détient plus la majorité absolue au palais du Luxembourg. Elle peut se retrouver en position très inconfortable.

Le président issu de ses rangs, Gérard Larcher, il est vrai, est un fin manœuvrier. Dans son département, il a présidé simultanément la fédération des chasseurs et la SPA et dans sa permanence en 1995, une ligne téléphonique servait à la campagne de Balladur et une autre à celle de Chirac. "Je sais faire de la dentelle avec mes gros doigts", aime-t-il à dire.

Mais au Palais du Luxembourg on n'est jamais à l'abri d'une Journée des dupes. Un succès de la gauche enterrerait l'introduction de la règle d'or dans la Constitution et, à sept mois de la présidentielle, augurerait mal des chances de Nicolas Sarkozy.

Le passé, décidément, n'est pas prévisible ou l'avenir vient de bien loin... Qui aurait pu croire que les socialistes, longtemps si hostiles au Sénat, en attendraient aujourd'hui autant ?

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.