Le Moulin Rouge - Eugène Galien-Laloue
Le Moulin Rouge - Eugène Galien-Laloue © Christie's / Christie's

Il en est ainsi dans toutes les villes: pour qu'elles méritent de se nommer villes, il faut au moins un quartier "libre". Dans la Rome antique, c'était Subure. Pareillement, Montmartre devint pour Paris le lieu de ses plaisirs.

Et dans les endroits où bien des profits se réalisent et bien des amours se cristallisent, les faits divers s'accumulent, c'est dans l'ordre des choses. Les pentes de la butte et les boulevards qui joignent Barbès à Clichy sont éclaboussés de mille feux mais plus il y a de lumières, plus il y a d'ombre. La chanson qui accompagna si justement et si longtemps la vie de l'endroit le signifie à sa façon: elle était légère, joyeuse mais aussi bien pathétique.

Jusqu'assez tard dans le XXe siècle, on parla du quartier de Montmartre comme d'un tout. Puis la place Pigalle s'en détacha. La spécialité touristique de l'une se différencia de celle de l'autre. La séparation fut effective il y a cinquante ans peut-être. On ne franchira pas aujourd'hui cette ligne de partage des eaux : cette émission se situera résolument dans le temps de l'interlope !

Evénement(s) lié(s)

Paris en chansons

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.