La Garde républicaine était là pour l’inauguration en grande pompe du musée des ATP en 1972. Le concessionnaire du jardin d’Acclimatation voisin boudait cependant : en tant que riverain, Marcel Boussac jugeait que le nouveau bâtiment qui surgissait des frondaisons lui gâchait la vue qu’il avait depuis son appartement.

L'entrée de l'ancien musée national des arts et traditions populaires
L'entrée de l'ancien musée national des arts et traditions populaires © cc / Jean-Pierre Dalbéra

Les ATP, exsangues, ont fermé en 2005. Et aujourd’hui, Bernard Arnault, le successeur de Boussac à la tête de Dior et du Jardin, bien mieux, le patron du premier groupe de luxe au monde, exulte en recevant la visite du président de la République. On ne sait pas bien qui rend hommage à l’autre. Bernard Arnault a obtenu de la mairie de Paris puis de la Cour administrative d’appel un permis de construire dans une dépendance du Jardin en principe inconstructible. Il a soutenu la volonté d’un grand architecte international, Franck Gehry, de poser dans le bois un haut vaisseau toutes voiles dehors. Et il s’engage bien volontiers à prêter les œuvres qu’il possède à la Fondation, s’il lui en manquait pour ses expositions.

Un musée maintenant, c’est un flux de visiteurs et de clients. Le stock n’est pas ce qui importe le plus. Trop lourd à gérer, il pourrait même gêner.

De celui de feu les ATP, on ne sait, par exemple, que faire : les objets autour desquels était organisé le musée sont aujourd’hui entreposés dans des réserves à Marseille. Les chercheurs en ethnographie française que le musée aurait dû fédérer sont dispersés aux quatre vents.

Dans ce secteur délaissé, une bonne nouvelle vient de Suisse voisine : le musée d’ethnographie de Genève rouvre, après une rénovation de quatre ans, ce 31 octobre.

G.H. Rivière entouré de Jean et Joséphine Girbal lors de son enquête sur l'Aubrac en 1964
G.H. Rivière entouré de Jean et Joséphine Girbal lors de son enquête sur l'Aubrac en 1964 © Martine Segalen

Les liens

Musée d'ethnographie de Genève

Site du Jardin d'Acclimatation

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.