Clochemerle
Clochemerle © Radio France / Graham Hardy

Il faut écrire l'histoire de France comme on compose un puzzle. Avec chacune de nos petites patries - villes, petites villes, villages.... Ce qui n'est pas varié n'est pas vrai, disait Augustin Thierry. Et une bonne lampée de passé local ne fait jamais de mal à personne.

Point trop n'en faut, toutefois. Ainsi la semaine passée est sortie une Guerre des boutons 1 dans 600 salles de cinéma; ce mercredi on attend une Guerre des boutons 2 sur autant d'écrans. Et on a échappé de peu à une Guerre des boutons 3.

Qui plus est, ces films croient bon de se projeter hors de l'époque de rédaction du livre.

La marche de l'histoire va remettre un peu d'ordre dans ces guerres de croquants et dans la chronologie. Et tenter une vaste fresque de la vie de clocher sous la IIIe République.

Pour cela, nous remettrons au centre la petite ville qui mérite d'y être replacée: Clochemerle. 2800 habitants en 1922. Son charcutier Lardon, son boulanger Farinard, son tonnelier Boitavin...

Et aussi son maire et son instituteur qui mènent le parti radical face à la paroisse: un exemple à nul autre pareil des conflits qui jalonnent l'épopée de la République...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.