Le paysage des Landes a beaucoup changé dans l’histoire. Les défrichements opérés au Moyen Age par les abbayes, les bastides ou les villages ont laissé subsister de nombreux bois. En 1857 Napoléon III promulgue une loi sur la mise en valeur du territoire ; c’est à ce moment de basculement que va apparaître Arnaudin.

Bergers landais en 1895
Bergers landais en 1895 © Getty / Universal History Archive

Le cordon du nerf côtier, les vallonnements du Tucsan, sont bien différents du vaste plateau qui, occupant une grande partie du territoire, est entaillé de rivières qui elles-mêmes creusent des vallées très individualisées.

Surtout, le paysage des Landes a beaucoup changé dans l’histoire. Les défrichements opérés au Moyen Age par les abbayes, les bastides ou de simples villages ont laissé subsister de nombreux bois qui faisaient figure d’îles dans la lande. Celle-ci, apparemment rase et qui se confondait avec le ciel, domina jusqu’au milieu du XIXème siècle. Elle était vouée à l’élevage et commandait à l’agriculture de se livrer d’abord à la fourniture du fourrage. Des terrains de parcours séparaient les lieux de vie, certains biens exposés, d’autres plus taciturnes.

En 1857, Napoléon III promulgue une loi sur la mise en valeur du territoire. L’empereur a la même politique en Bretagne ou dans la Marne : il veut que les terrains communaux insuffisamment exploités soient vendus et, dans le cas des Landes, plantés de pins. L’enrésinement doit provoquer l’enrichissement – au moins pour certains.

C’est à ce moment de basculement de la vieille économie vers la sylviculture industrielle que va apparaître Felix Arnaudin.

Bibliographie :

François Lalanne (éditeur) Œuvres complètes de Félix Arnaudin en 8 volumes Parc naturel régional des Landes de Gascogne et Éditions Confluences

Jacques Sargos, Félix Arnaudin, imagier de la Grande Lande Centre Régional des Lettres d'Aquitaine - L'Horizon Chimérique- Ultraeïa Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne

Pierre Bardou Félix Arnaudin, Œuvre photographique : 1874-1921 Editions confluences

Programmation musicale :

Perlinpipin Folc Filles n'aimez pas tant les hommes (Filhes, n'eymits pas tan lous omis)

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.