Camus fit de sa vie un exemple, à tel point que le personnage qu’il a fini par représenter l’emporte presque sur son œuvre.

Albert Camus
Albert Camus © Sipa / LIDO

Dès la première phrase de L’Étranger, la mère est là, qui se tient en retrait. L’enfance pauvre dans un appartement au plafond bas, entourée de proches à peu près sourds, illettrés et quasi muets : ce fut longtemps la première question affective pour Albert Camus. Puis, à dix-sept ans, il y eut l’épreuve de la tuberculose, destinée à durer. Mais ce qui ne fait pas mourir rend plus fort. Camus disait d’ailleurs que la somme de ses chances l’avait emporté sur celle de ses malchances et en effet, il fit de sa vie un exemple, à tel point que le personnage qu’il a fini par représenter l’emporte presque sur son œuvre.

Mais chacun de ses livres garde son existence propre et mérite aussi une biographie. À commencer par L’Étranger, qui a renouvelé le genre du roman français. De vastes questions peuvent lui être posées: quelles furent les raisons d’être du livre ? Et d’autres, plus contingentes. Quelles furent les conditions de sa rédaction ? Ces pages dominées par l’épée du soleil ont été pour l’essentiel rédigées dans un sombre petit hôtel minable du Paris de « la drôle de guerre » qui dissimulait ses lumières. Et comment le livre a-t-il pu sortir au printemps de 1942 ? Ce ne fut pas simple.

Depuis, le livre s’est vendu à plus de dix millions d’exemplaires en France et a connu un destin mondial. Les variations du titre, à elles seules, méritent qu’on s’y arrête : en américain, c’est The Stranger mais en anglais, c’est The Outsider. Ce n’est pas la même chose. Les noms, en effet, ont leur importance. Mersault a fini par se transformer en Meursault - le saut dans la mort. Curieusement, l’interrogation sur le nom de l’Arabe que tue Meursault n’est venue que tardivement. L’écrivain oranais, Kamel Daoud, l’a mise au centre de sa « contre-enquête » mais la première édition de son roman, en Algérie, parlait d’un Albert Meursault transformé dans l’édition française de 2014 en Meursault. Pourquoi ? C’est une remarque très camusienne que de dire que la façon dont on nomme les choses et les hommes les change.

Cycles tandem Paris/New York en septembre et octobre dans les bibliothèques de Paris.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.