La Hanse c’est l’alliance des marchands de l’Allemagne du Nord pour la défense de leurs intérêts communs. Hansa Teutonicorum. Sa capitale de fait est Lübeck. Elle n’a pas l’ambition de devenir un état. Elle est en revanche une puissance.

Parade maritime lors du "Hansa Day" 2014 à Lübeck
Parade maritime lors du "Hansa Day" 2014 à Lübeck © Getty / picture alliance

Une hanse, au Moyen Age, c’est une association de marchands. Exemples : ceux qui ont le monopole du commerce fluvial du pied de Notre Dame à Mantes ou bien ceux de Bruges qui travaillent avec Londres.

Mais LA Hanse par excellence, c’est l’alliance des marchands de l’Allemagne du Nord pour la défense de leurs intérêts communs. Hansa Teutonicorum. Sa capitale de fait est Lübeck. Londres et Bruges sont deux de ses principaux comptoirs avec Bergen en Norvège et, plus à l’Est, Novgorod.

Les villes qu’elle regroupe peuvent ne pas être souveraines : elle n’a pas l’ambition de devenir un état. Elle est en revanche une puissance. Une puissance dont la diplomatie et les navires de guerre peuvent contraindre les princes à respecter ses privilèges et les pirates à baisser pavillon.

On devine que, pour ceux qui conçoivent l’Europe d’abord comme un espace de libre échange, la Hanse est devenue une référence.

Mais on peut s’en souvenir aussi comme d’un espace culturel commun. Beaucoup de ses monuments ont été détruits pendant la Deuxième Guerre. Mais, il y a peu, sous le crépi de l’archevêché orthodoxe de Novgorod, on a découvert un décor gothique. Et on a ouvert une route du gothique de brique.

Sous la pression des états, la Hanse déclina à l’époque moderne. Mais lentement. Les produits de luxe avaient moins besoin de l’espace baltique pour être échangés ; en revanche, il restait un concentré sans égal de matières premières, du sel au blé et à la graine de lin. Les côtes de la Manche et de l’Atlantique échangeaient beaucoup avec lui. Au XVIIème et au XVIIIème, la France se trouvait déjà liée au Nord et à l’Allemagne beaucoup plus qu’on ne l’imagine.

Bibliographie :

Philippe Dollinger La Hanse (XIIe-XVIIe siècles) Aubier

Pierrick Pourchasse Le commerce du Nord. La France et le commerce de l’Europe septentrionale au XVIIIe siècle Presses Universitaires de Rennes

Pierre-Yves Beaurepaire et Pierrick Pourchasse (dir.) Les circulations internationales en Europe années 1680-années 1780 Presses Universitaires de Rennes

Pierrick Pourchasse, Anne de Mathan et Philippe Jarnoux La guerre, la mer et les affaires. Enjeux et réalités maritimes de la Révolution française Presses universitaires de Rennes

Jean-Claude Hocquet Le sel. De l'esclavage à la mondialisation CNRS Editions                             

Christophe Charle et Daniel Roche Europe. Encyclopédie historique Flammarion

Filmographie :

Red Gallion, la légende du corsaire rouge réalisé par Sven Taddicken (Condor entertainment)

Discographie :

The Cure Do the Hansa

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.