C’était un grand unificateur. "Les vagues de sa musique passionnée que l'ennemi ne pouvait retenir, se sont ruées librement des Alpes à la mer. Elles ont enflammé nos cœurs et incarné l'idée de la nation" . Ainsi parlait le poète Fogazzaro au beau milieu du deuil national provoqué par la mort d'Il Signor Maestro, à 86 ans, en 1901.

Dessin politique montrant des patriotes Italiens protestant contre l’interdiction d’un opéra de Verdi à Naples en 1859
Dessin politique montrant des patriotes Italiens protestant contre l’interdiction d’un opéra de Verdi à Naples en 1859 © Bettmann Archive

Bellini disparu, Donizetti devenu fou, Rossini ayant perdu l'oreille des libéraux, Verdi avait tenu avec conviction le rôle dont le Risorgimento avait besoin. Mais son espace était plus vaste que la patrie : c'était celui de l'intime, de l'humain.

Le peuple lui fit souvent escorte mais lui, il se concevait seulement comme un arbre planté en pleine terre, qui laissait monter la sève de l'intérieur. Autant dire que le voyage d'aujourd'hui obéira à une ligne simple, droite...

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.