En Afrique Australe, les premiers contacts avec les Européens s’opèrent d’abord par les Portugais. Les Néerlandais arrivent au Cap au milieu du XVIIe siècle puis, à la fin du XVIIIe, ce sont les Anglais. Les contacts avec les Bantous, plus au Nord, tourneront à l’affrontement. Notre invité est François-Xavier Fauvelle.

Panneau à Windhoek, capitale de la Namibie, rappellant la colonisation allemande du pays
Panneau à Windhoek, capitale de la Namibie, rappellant la colonisation allemande du pays © Getty / picture alliance

À qui continue d’affirmer péremptoirement que l’Afrique est longtemps restée hors de l’histoire de l’Humanité, il est répondu, automatiquement : 

Mais non, l'Afrique est le berceau de l’Humanité !

François-Xavier Fauvelle n’aime pas davantage reprendre ce langage, fixé sur les origines, que l’autre, nourri par le colonialisme.

Titulaire d’une nouvelle chaire au Collège de France  intitulée : Histoire et archéologie des mondes africains, il a vécu longtemps en Afrique du Sud.

L’un des livres qu’il en a rapportés a pour titre : À la recherche du sauvage idéal. Pour beaucoup,  celui-ci prend en effet la figure des Bochimans d’Afrique australe et, mieux encore, des Khoekhoe dont la langue à clics fait l’émerveillement des linguistes. Il sortiront laminés des premiers contacts avec les Européens.

Les contacts avec les Bantous, plus au Nord, tourneront à l’affrontement. Dans ce contexte naît l’aventure guerrière du chef de clan zoulou, Chaka qui, dans une tension extrême, parvint à créer un empire guerrier au XIXe siècle.

Ce siècle verra aussi le Grand Trek, le passage vers le Nord, de nombreux descendants des Néerlandais, les Afrikaans. Étaient-ils encore des Européens ? Par bien des aspects, ils ressemblaient davantage aux Américains de la conquête de l’Ouest. Ils créèrent au milieu du XIXe siècle leurs propres républiques, Orange et Transvaal.

Le XIXe siècle en Afrique du Sud s’achèvera par la guerre que les Anglais firent à ces petits états, que la présence de filons aurifères rendait à la fois riches et vulnérables. La guerre des Boers mérite de rester fameuse. Elle inventa dès 1900 plusieurs des traits des guerres dites modernes de notre XXe siècle.

Bibliographie

  • François-Xavier Fauvelle, L'Afrique ancienne : de l'Acacus au Zimbabwe. 20 000 ans avant notre ère - XVIIe siècle Belin coll. « Mondes anciens »
  • François-Xavier Fauvelle, Le Rhinocéros d'or : histoires du Moyen Âge africain, aux éditions Alma
  • François-Xavier Fauvelle, À la recherche du sauvage idéal Le Seuil
  • Jean-Loïc Le Quellec, François-Xavier Fauvelle, François Bon, Vols de vaches à Christol Cave - Histoire critique d'une image rupestre d'Afrique du Sud, publié aux éditions Locus Solus
  • Henry Francis Fynn, Chaka, roi des Zoulous, aux éditions Anarchasis
  • François-Xavier Fauvelle, Histoire du regard occidental sur les Khoisan (XVe-XIXe siècle)- L'invention du Hottentot, publié aux éditions de la Sorbonne
  • François-Xavier Fauvelle et Isabelle Surun (direction), Atlas historique de l'Afrique. De la préhistoire à nos jours, aux éditions Autrement
  • L’Afrique du Sud, Des bushmen à la Nation Arc-en-Ciel, L'Histoire collections, n°85, octobre-décembre 2019

Discographie

Miriam Makeba - The clic song

Épisodes de la série - Les mondes anciens de l’Afrique

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.