En 1328, la très jeune fille du dernier des capétiens ayant été écartée et la haute aristocratie ayant donné de la voix, le comte de Valois devient roi sous le nom de Philippe VI.

Philippe IV le Bel et sa famille - Miniature anonyme du XIVème siècle
Philippe IV le Bel et sa famille - Miniature anonyme du XIVème siècle © BNF /

Le passage d'une branche dynastique à une autre ne constitue pas une rupture. La difficulté vient bien davantage de la spirale de récession dans laquelle s'enfonce l'époque. Pestes récurrentes, récession de la production comme de la démographie. En réponse, une économie de guerre se met en place; les seigneurs peuvent y trouver profit, qui rêvent plaies, bosses et rançons. Mais les Valois, malheureux au combat, récoltent surtout des avanies: Crécy 1346, Poitiers 1356 etc...

Cependant, quand l'insécurité affole, le pouvoir - dont la faiblesse est devenue criante - tient paradoxalement une chance de rebondir. Il est exigé de lui la restauration d'un bien commun. Charles V, le troisième des Valois, va se saisir de cette attente : quand il mourra, il aura renouvelé les moyens d'action et la réputation de la monarchie.

Vive la crise?

Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=

(ré)écouter La marche de l'histoire Voir les autres diffusions de l'émission

Georges Duby

Tchernobyl