De Gaulle et Adenauer à Bonn en 1958
De Gaulle et Adenauer à Bonn en 1958 © Ludwig Wegmann / Ludwig Wegmann

Au premier sommet européen de ce mois d'octobre 2011, le président français et la chancelière allemande dorment tous les deux... à l'hôtel Amigo de Bruxelles.

Voilà un cliché supplémentaire à ajouter à l'album du couple franco-allemand.

L'histoire a commencé au lendemain de la dernière des guerres que se livrèrent les deux pays. C'était le temps de la réconciliation affichée; depuis, au fil des générations, l'émotion s'en est peu à peu émoussée.

L'amitié demandant des preuves et pas seulement des déclarations, elle a cru trouver son accomplissement dans l'union monétaire. C'était dans les années 1990.

Mais maintenant qu'il faut gérer le défaut - pardon: la restructuration ordonnée - de la Grèce et qu'il devient difficile de continuer de réduire le surendettement des uns par l'endettement des autres, l'Europe -mais aussi les pays émergents- attendent du couple qu'il ne se paie plus de mots.

" Si on ne le sauve pas, tout saute" (Henri Guaino).

Retour sur une histoire qui n'a jamais tenu de l'évidence et qui doit beaucoup au volontarisme.

Les liens

Le portail de la coopération franco-allemande Grâce à ses nombreuses rubriques pratiques et informatives, ce site présente à un vaste public de professionnels, d’étudiants ou aux curieux la richesse de la coopération franco-allemande, tant dans les domaines économiques, sociaux, environnementaux, que culturels et éducatifs, et pourra aider les internautes dans leurs démarches quotidiennes.

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse L'OFAJ est une organisation internationale au service de la coopération franco-allemande avec deux adresses, l'une à Paris, l'autre à Berlin. Il a été créé en 1963 par le Traité de l'Elysée.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.