Martine Segalen connaît d’expérience le destin des familles de l’immigration : elle descend elle-même de Polonais installés en France. Mais elle témoigne d’abord des travaux de sociologie qu’elle a menés, accompagnés et lus.

Mariée dans le quartier de Barbès-Rochechouart à Paris en 1993
Mariée dans le quartier de Barbès-Rochechouart à Paris en 1993 © Getty / David Turnley

Si on utilise leur vocabulaire, on peut dire que l’homogamie a longtemps été la règle dominante. On attendait que le père de la fiancée et le fiancé soient du même rang. 

L’exogamie a pris peu à peu sa place propre – une place qui reste contrainte car la liberté de choix n’excède que rarement un cercle bien déterminé.

Les caractéristiques qui valent pour la population majoritaire se retrouvent dans les populations immigrées, avec des rythmes qui peuvent cependant être différents. Par exemple, dans les populations musulmanes, est-il sûr que la part des mariages mixtes va continuer à progresser ?

La diversité est souhaitable en régime démocratique mais les principes fondateurs doivent être maintenus : l’égalité des droits de la femme avec l’homme, la séparation de l’Etat et des religions. Sinon, la laïcité est débordée par les droits  propres à chaque religion. 

En témoigne la fracture ouverte par la polygamie qui devient plus visible.

En même temps, la multiplicité et la recomposition des formes d’union qui secouent la population majoritaire pose aussi question. Les populations immigrées ne sont pas les seules responsables de l’épuisement du modèle familial occidental traditionnel !

Bibliographie

  • Sociologie de la famille de Martine Segalen et Agnès Martial (Armand Colin).
  • Flexible droit. Pour une sociologie du droit sans rigueur de Jean Carbonnier (LGDJ).
  • L'incroyable histoire du PACS de Patrick Bloche, Jean-Pierre Michel, Denis Quinqueton (Kero).
  • Des vies et des familles. Les immigrés, la loi et la coutume de Edwige Rude-Antoine (Odile Jacob).
  • Couples d'ici, parents d'ailleurs. Parcours de descendants d'immigrés deBeate Collet, Emmanuelle Santelli (Presses Universitaires de France).
  • La femme de mon mari. Anthropologie du mariage polygamique en Afrique et en France de Sylvie Fainzang et Odile Journet (L'Harmattan).

Musique Les Indes galantes de Rameau (Air des sauvages) Orchestre de la chapelle royale, dirigé par Philippe Herreweghe.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.