Un mois à peine après la découverte de Lascaux, fixée par la tradition le 12 septembre 1940, les journaux du régime de Vichy commençaient à la claironner comme une Bonne Nouvelle.

L'entrée de la grotte de Lascaux en 1940 avec Léon Laval, Marcel Ravidat, Jacques Marsal et l'abbé Henri Breuil
L'entrée de la grotte de Lascaux en 1940 avec Léon Laval, Marcel Ravidat, Jacques Marsal et l'abbé Henri Breuil © Getty / Jérôme CHATIN

Série "La tragédie de juin 40"

Au lendemain de la défaite de 1870, une Vierge en manteau constellé d'étoiles et tenant à la main un crucifix rouge était apparue dans un village de Mayenne et sa présence trois heures durant était réputée avoir éloigné l'occupation des Prussiens. Après le désastre de 1940, la découverte de la grotte fabuleuse joua le même rôle que les mariophanies du XIXème siècle.

Et comme dans les apparitions de la Vierge, un rôle-clé était tenu par des enfants. De grands enfants, il est vrai, plus âgés que les gosses de Pontmain. A Lascaux, ils ont sans doute été plus nombreux que le chiffre officiel : deux étaient issus du village de Montignac, deux autres étaient de petits parisiens qu'avait amenés l'exode - et ce n'est sans doute pas un hasard.

L'apparition de Lascaux a aussi fixé un rôle central à un prêtre. Mais un prêtre qui ne ressemblait pas du tout au modèle que diffusait alors la Révolution nationale triomphante. L'abbé Breuil qui survint à Lascaux dès le 21 septembre était en effet un prêtre libre qui vivait de sa réputation internationale et de son poste de professeur au Collège de France. Il se tenait à l'écart du milieu ecclésiastique. Il ne risquait d'ailleurs pas d'être contesté par une hiérarchie beaucoup plus conformiste que lui, n'était-il pas surnommé le pape de la Préhistoire. C'est Breuil qui va proposer la datation de Lascaux et entreprendre la publication des relevés de la grotte. 

En décembre 1940, Breuil qui a néanmoins ses entrées à Vichy reproche au maréchal le premier statut des juifs. Celui-ci est intervenu en même temps que la médiatisation de la grotte et que l'entrevue de Montoire qui scelle la collaboration du nouveau régime avec le nazisme. Une des premières victimes du statut des juifs est d'ailleurs le plus jeune des découvreurs : Simon Coencas, revenu à Paris, sera envoyé à Drancy ; libéré au bout d'un mois parce qu'il n'avait pas seize ans, il ne reverra pas ses parents.

Simon Coencas est mort en février 2020. Quand on lui demandait si à Drancy, il pensait aux animaux de "sa" grotte, il répondait : "Oui mais c'étaient nous les animaux"

Et qui, à l'époque, étaient les hommes primitifs ?

Philo - Le mystère de "l'homme du puits" de la grotte de Lascaux par George Bataille

En 1955, il consacrera un ouvrages à l'art rupestre : La Peinture préhistorique. Lascaux ou la naissance de l'art puis en 1961 dans l'un de ses derniers livre baptisé, Les Larmes d'Éros, il cherche entre autres à dépeindre un scénario vieux de plus de 18 000 ans tracé de noir sur les parois de la grotte et tente d'y décrypter les relations obscures entre la mort et l'érotisme.   

Bibliographie 

  • 1940 Lascaux, l'art mondial révélé par la défaite nationale de Yann Potin, in Histoire mondiale de la France par Patrick Boucheron (Seuil).
  • Lascaux de Jean-Pierre Demoule in Les lieux de mémoire, t.3 par Pierre Nora (Gallimard).
  • Bataille à Lascaux. Comment l'art préhistorique apparut aux enfants de Daniel Fabre (L'échappée).
  • La peinture préhistorique - Lascaux ou la naissance de l'art de Georges Bataille (Skira).
  • Le dernier inventeur de Héloïse Guay de Bellissen (Laffont).
  • L'abbé Breuil, le pape de la préhistoire de Jacques Arnould (CLD).
Les invités
  • Yann PotinChargé d'études documentaires aux Archives nationales
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.