L’histoire a beau dire qu’elle se nourrit de tout, celle du foot n’était pas conviée à la table et à l’Université, elle est longtemps restée à l’office.

Alfred Wahl, historien de la Seconde Guerre mondiale
Alfred Wahl, historien de la Seconde Guerre mondiale © Maxppp / DNA

C’est en 1989 que notre invité publie ses Archives du foot, livre pionnier. En la matière, les sociologues et les anthropologues avaient deux matches d’avance et les historiens britanniques au moins un. L’histoire a beau dire qu’elle se nourrit de tout, celle du foot n’était pas conviée à la table et à l’Université, elle est longtemps restée à l’office. Pour s’introduire dans la pièce principale, elle a dû dire que le foot était un sujet politique, sociologique, géopolitique d’importance.

Même les intellectuels s'y mettent

Et un sujet médiatique ! C’est par ce biais que s’est accélérée la légitimation. La messe est dite dès lors que Françoise Giroud présente Platini comme un objet d’art et que Marguerite Duras le consacre comme un artiste au long d’un entretien-fleuve dans « Libération ». Pendant le Mondial de 1998, le foot apparait comme le sujet appelé à occuper durablement la place numéro 1 dans les médias ; les intellectuels « bons clients » de la télé n’entendant pas perdre leur ticket d’entrée sur les plateaux, ils viennent maintenant disserter de leur passion pour les stades, qu’ils taisaient jusque-là. Si Finkielkraut et Cohn-Bendit parlent du ballon rond, les historiens du foot ont droit de cité, non ? Le sujet finit par se tailler une place dans les manuels, au grand dam de quelques enseignants puristes.

Puis les hommes politiques

Jean-Luc Mélenchon lui-même est prêt à aller loin. Depuis qu’il est candidat aux législatives sur le Vieux-Port, il en vient à dire qu’aimant tout de Marseille, il aime aussi l’O.M. Quant à Emmanuel Macron, il est évidemment invité, selon une coutume établie dès 1927, à la finale de la Coupe ce samedi.

Les hommes politiques aiment à parler dans le foot du style des équipes. Encore un peu de temps et vous verrez les historiens sortir des analyses politiques, économiques, sociales du sport et s’intéresser de plus près eux aussi au jeu !

Programmation musicale : Nolwenn Leroy "Bro gozh ma zadoù" (2014)

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.