En 1825, un homme meurt à Paris. Il avait été comte de Saint-Simon et avait congédié ses titres; la richesse l’avait quitté, seuls quelques amis l’avaient accompagné dans ses dernières années. Mais il laissait une œuvre scientifique et politique d’une dimension inouïe, semée d’intuitions de génie.

Charles Duveyrier (1803-1866) - Emile Barrault (1799-1869) - Michel Chevalier (1806-1879 - Gravure de 1882 in "Histoire de dix ans : 1830-1840" Louis-Blanc (1811-1882)
Charles Duveyrier (1803-1866) - Emile Barrault (1799-1869) - Michel Chevalier (1806-1879 - Gravure de 1882 in "Histoire de dix ans : 1830-1840" Louis-Blanc (1811-1882) © AFP / ©Bianchetti/Leemage

En 1825, un homme meurt à Paris. Il avait été comte de Saint-Simon et avait congédié ses titres; la richesse l’avait quitté, seuls quelques amis l’avaient accompagné dans ses dernières années. Mais il laissait une œuvre scientifique et politique d’une dimension inouïe, semée d’intuitions de génie. 

« Je vais dire ce qui se fera, par qui cela se fera et comment cela se fera… ». Après 1825, et en tirant parti du microclimat de liberté né de la révolution de 1830, ses disciples, les saint-simoniens, vont labourer le chaos de ses livres, créer une école de pensée et même une église et faire se lever d’imprévisibles moissons.

Si à nos yeux, il y a une idée-force qui émerge de leur  groupe, passablement  disparate, c’est la conviction que le monde nouveau sera traversé par la circulation. Les solides compteront moins que les fluides. Le monde sera maillé de réseaux, matériels et immatériels. Michel Chevalier, penseur de premier plan de l’école saint-simonienne, a ainsi conçu dès 1832 un « Système de la Méditerranée » : « Mare nostrum », bordée de golfes féconds est appelée au laboratoire de l’association Orient-Occident. Dès 1834, le Père Enfantin, qui, dans l’église saint-simonienne, fait  figure de messie, s’installe  pour sa part en Egypte : le projet de canal de Suez lui doit beaucoup. 

En matière politique, les saint-simoniens ne croient plus aux pyramides hiérarchiques anciennes. La politique aura dorénavant pour fonction de rendre possibles tous les genres de production car c’est autour de la production que la société se restructurera.

On voit combien ce langage de la circulation et de la production est actuel. Le saint-simonisme,  souvent rangé au magasin des bizarreries utopiques attendait à bas bruit le moment « disruptif » où nous sommes pour être enfin  réinterprété.

On a entendu récemment Gérard Collomb dire qu’à Lyon, il n’a pas été socialiste mais saint-simonien et Emmanuel Macron candidat à l’Elysée reconnaître une filiation. « Mais n’oublie pas de te méfier », recommandait Michelet. Quand Saint-Simon voulait faire basculer le pouvoir vers  la classe industrielle, il plaçait au cœur de celle-ci les travailleurs qui, faisant tout,  n’avaient pourtant rien et en venaient à penser que leur travail était inutile. Le saint-simonisme était bien davantage qu’un technocratisme à destination des entrepreneurs…

Exposition L'épopée du canal de Suez du 28 mars au 5 août 2018, à l'Institut du Monde Arabe. Le catalogue L'épopée du canal de Suez est publié sous la direction de Gilles Gauthier (Coédition Gallimard / Institut du monde arabe / Musée d'Histoire de Marseille).

Programmation musicale : Le désert - le départ de la caravane de Félicien David

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.