Quand Clouzot reçoit son prix, Le Corbeau ne peut plus être interdit. Il ne ressortira vraiment qu’en 1969, beaucoup mieux reçu dans le climat d’après 68 que dans celui d’après la Libération.

Pierre Fresnay et Ginette Leclerc, une image du Corbeau de Clouzot
Pierre Fresnay et Ginette Leclerc, une image du Corbeau de Clouzot © Getty / Sunset Boulevard/Corbis

Une ville, ici ou ailleurs… Les enfants doivent passer entre les grilles de l’école, les adultes entre celles de l’hôpital. Sous les normes et les contraintes, passe le circuit souterrain de la délation au centre duquel est pris  le docteur Germain. Il est accusé, mais par qui ? de délivrer les femmes de leurs fardeaux. Entendez qu’il est un avorteur. Et il aurait une liaison avec la femme du médecin-chef de l’hôpital… Clouzot dira : 

C’est le premier film  où j’ai pu être totalement libre

Nous sommes pourtant sous l’occupation

Mais le cinéaste a réussi à en contourner les contraintes. Pareil sujet qui n’aurait pas plu sous la République aurait dû être refusé sous Pétain mais il n’a pas eu à vaincre la censure de Vichy  puisqu’il est passé directement par la case allemande. Le film a été financé par la Continental, la firme de production du Reich en France. Comment celle-ci s’est-elle laissé convaincre ? L’histoire de son action tient souvent de l’énigme…

Tourné au printemps 1943, Le Corbeau sort fin septembre et connaît un grand succès

Le public sera généralement aux rendez-vous des longs métrages de Clouzot… La polémique naît avant la Libération : dans les milieux de la résistance cinématographique, on prétend que le film  aurait été diffusé en Allemagne, contribuant à donner à l’ennemi une image encore plus noire de la France. Après la Libération, la dénonciation du Corbeau est menée obsessionnellement par les «cocos», pour reprendre les termes d’Henri Jeanson qui, lui aussi, aura aussi à se plaindre de l’épuration. Les « cocos » préfèrent « Le ciel est à vous » : courage, santé morale, vérité nationale…

Clouzot est suspendu de tournage pour une durée qui aurait pu être longue. Beaucoup le défendent, de Sartre à Camus, en passant par Prévert.

C’est seulement en 1946 que Clouzot est autorisé à reprendre son parcours qui ne sera jamais ni gaulliste ni communiste, « henrigeorgeclouzotiste » exclusivement. En 1947, Quai des orfèvres est primé au festival de Venise. Quand Clouzot reçoit son prix, Le Corbeau ne peut plus être interdit. Il ne ressortira vraiment qu’en 1969,  beaucoup mieux reçu dans le climat d’après 68 que dans celui d’après la Libération. 

Programmation musicale : Allegro con brio (1er mouvement) de la Symphonie n°5 en ut mineur op 67 de Beethoven (dirigé par Herbert Von Karajan)

Le Mystère Clouzot du 8 novembre 2017 au 29 juillet 2018 à la Cinémathèque.

Le site Clouzot

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.