La littérature jeunesse et l’enseignement en classe tirent de la nature et, en son sein, de la vie animale un chapelet de leçons morales. Ce n’est pas pour rien que les animaux y sont si souvent représentés en famille et les rôles féminin et masculin si codifiés.

La serre des camélias au Jardin d'acclimation à Paris - "Le Petit Journal" 21 mars 1897
La serre des camélias au Jardin d'acclimation à Paris - "Le Petit Journal" 21 mars 1897 © Getty / Print Collector

Série : "Valérie Chansigaud et l’immense toile de la nature"

Une revue, il y a bien longtemps, se nommait « La science en s’amusant ». On sait que les enfants aiment tout à la fois le jeu et l’apprentissage. La nature leur ouvre donc un vrai laboratoire et un vaste chantier pour étudier des comportements et des faits qui, étant à la lettre fantastiques, excitent leur imagination en même temps que leur sens de l’observation. Il faut juste savoir que les enfants ne sont pas mal disposés à l’égard des bêtises sur la nature que les adultes se disent entre eux et leur communiquent. Ce qu’on appelle depuis longtemps les clichés et ce qu’on nomme maintenant les fake news facilitent depuis toujours la sociabilité ordinaire. Et c’est ainsi qu’on continue de dire que les serpents sont tous dangereux et les pigeons tous fidèles.

La littérature jeunesse et l’enseignement en classe tirent de la nature et, en son sein, de la vie animale un chapelet de leçons morales. Ce n’est pas pour rien que les animaux y sont si souvent représentés en famille et les rôles féminin et masculin si codifiés.

La compassion y est généralement recommandée et la cruauté condamnée. Un pas est déjà accompli quand la raison des enfants peut lui faire réaliser que le supplice d’un papillon et le supplice d’un homme, c’est toujours un supplice.

Mais au-delà du respect nécessaire dans le comportement personnel, il y a la question du comportement collectif. Elle est peu abordée dans la pédagogie de la nature comme si la consommation de la nature n’allait pas de pair avec l’injustice sociale.

Programmation musicale : Gérard Pierron "Les oies inquiètes"

Le site personnel de Valérie Chansigaud

Le site de la revue La Hulotte

Les invités
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.