C'était l'été de l'indépendance de l'Algérie. La majorité des Français, tournant le dos à la guerre, préféraient ne plus considérer ce qui se passait de l'autre côté de la Méditerranée.

Intervilles
Intervilles © Maxpp - Archives la Voix du Nord

De ce côté-ci, c'était le printemps du petit écran. On était encore, jusqu'en 1964, sous le régime de la chaine unique et, pour beaucoup plus longtemps, de l'information unique. Cependant le parc des téléviseurs s'élargit soudain. Un quart des foyers équipé en 1962 et la moitié quatre ans plus tard, en 1966 !

Il n'y a ni couleur ni pub ni gros lots ni gros chèques ni castings. A bien des égards, on vit toujours dans une époque d'artisanat qui respire encore l'innocence.

C'est en tout cas le souvenir que beaucoup de Français veulent garder des émissions-clés de la période: Bonne nuit les petits, Janique Aimée, Thierry la Fronde et... dès 1962, le premier Intervilles.

Simone Garnier et Jean Lebrun dans les bureaux de Radio France à Lyon
Simone Garnier et Jean Lebrun dans les bureaux de Radio France à Lyon © Radio France / Claire Vuillot
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.