L’an 2017, Pierre Adrian et Philibert Humm, à peine soixante ans à eux deux, ont affrété une vieille 204 modèle 1975 pour s’en aller faire le tour de la France d’aujourd’hui. Longtemps, la 204 été le troisième protagoniste du voyage. Décalée voire anachronique à l’image de ses deux jeunes occupants.

Modeste aussi : se faisant toute petite pour se glisser entre les 4x4, elle n’a jamais prétendu vivre des aventures extraordinaires.

Dans la 204, pas d’électronique embarquée mais sur le tableau de bord, un exemplaire d’un livre publié pour la première fois l’an 1877 : « Le tour de France par deux enfants » de G. Bruno, pseudonyme de Madame Augustine Fouillée. Un long-seller dont des générations de Français se souviennent non pas comme d’un manuel scolaire mais comme d’un récit de voyage qui ouvrait portes et fenêtres.

C’est justement avec des yeux d’enfants que Pierre et Philibert veulent voir la France. Ils citent plus d’une fois Bernanos : 

« Il faut se laisser conduire par son enfance » 

ou bien « Quand la jeunesse se refroidit, le monde claque des dents. »

Leur voyage tient du jeu. Qui dit jeu dit règles. L’une d’entre elles indique de faire bon accueil aux autostoppeurs. Une autre impose de quitter les endroits qui, faisant bon accueil aux voyageurs , pourraient les retenir dans leurs bras. 

S’exercer à la fraternité, c’est se préparer à accepter la séparation. Aimer la France, c’est aussi s’arracher à la nostalgie du bon vieux livre de Madame Fouillée.

Programmation musicale : Francis Lemarque - Le Chemineau 

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.