La question des musiques de l’Antiquité fascine et, dès qu’on la fait rouler sur le tapis, viennent des images. Les banquets des souverains accompagnés d’instrumentistes...

Orphée charmant les animaux. Mosaïque romaine de l'époque impériale conservée au musée de Laon
Orphée charmant les animaux. Mosaïque romaine de l'époque impériale conservée au musée de Laon © Getty / De Agostini Picture Library

La question des musiques de l’Antiquité fascine et, dès qu’on la fait rouler sur le tapis, viennent des images. Les banquets des souverains accompagnés d’instrumentistes. Les chanteurs de la chambre du pharaon. La musique, en effet, est indispensable aux rites de la cour et du temple.

L’iconographie que nous avons à notre disposition est riche. L’épigraphie livre parfois des hymnes gravés sur des stèles. Il n’est pas d’année où l’archéologie ne révèle des instruments ou des fragments d’instruments – en 1981, à Athènes, jusqu’à la tombe entière d’une musicienne.

Mais le son venu du fond du temps, le paysage sonore, les musiques elles-mêmes ? Notre curiosité voudrait qu’on puisse les reconstituer.

Et si elles nous échappaient, malgré la documentation qui s’épaissit, malgré les nouvelles technologies et leurs possibilités redoublées ?

Notre volonté supporte mal ces doutes. Elle affirme alors la certitude d’une continuité. De même que la world music circule dans l’espace, les musiques antiques ne peuvent pas ne pas avoir circulé dans le temps. Nous voulons penser que la harpe égyptienne précède la harpe celtique et si jamais on n doutait qu’au moins les voix s’inscrivent dans une tradition ininterrompue. Les chants coptes prolongeraient les chants égyptiens. Les chœurs du Mont Athos les chœurs des cités grecques.

Mais si la musique est un fleuve sans fin, où est la source ? Nous aimerions tant nous y baigner.

Programmation musicale :

-Sons extraits de l'exposition "Musiques ! Echos de l'Antiquité"

-Hymne à Apollon op 63bis de Fauré par Renée Doria

Site de l'exposition « Musiques ! Échos de l'Antiquité » au Louvre-Lens.

Festival de musique Louvre-Lens du 29 septembre au 1er octobre 2017

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.