Les panneaux "Pas d'essence" étaient chose courante durant l'automne 1973 en Oregon
Les panneaux "Pas d'essence" étaient chose courante durant l'automne 1973 en Oregon © CC U.S. National Archives and Records Administration

Avec le pétrole, s’il est une chose dont on est sûr, c’est que l’imprévisible peut toujours se produire. Ainsi, ce n’est pas parce quela hausse organisée de son prix après 1973 a provoqué une récession violente dans le monde occidental que sa baisse, aujourd’hui, implique la croissance pour les pays importateurs !

Dans le ciel, il y a maintenant trop d’astres pour qu’une gouvernance commune du pétrole puisse prétendre à les aligner. Cependant, toutes les combinaisons doivent tenir compte de l’Arabie saoudite .

La création du cartel de l’OPEP , qui a triomphé en 1973, lui doit beaucoup. Aujourd’hui, à l’inverse, elle peut jouer la poursuite de la baisse, avec des risques moindres que les autres pays arabes. Elle a les poches si profondes ! Sa politique est désormais orientée vers le moyen terme : maintien de ses parts du marché pétrolier dans l’Asie en développement, diversification de ses productions - elle se tourne vers le pétrole de schiste , le nucléaire , le solaire

Mais il ne fait pas si beau que cela sur le royaume. Son wahhabisme farouche et son opposition frontale au chiisme le mettent dans des contradictions grandissantes. Le président Obama est venu dare-dare saluer le nouveau souverain qu’une fratrie à bout de souffle vient de donner au pays mais le vieux pacte spécial de 1945, renouvelé en 2005, « pétrole contre protection militaire », est pas mal desserré…

Les liens

Stratégies et Politiques Energétiques SPE gère Pétrole et Gaz Arabes (PGA) et quatre autres publications créées à l’origine par le Centre arabe d'études pétrolières (APRC), Arab Oil & Gas (AOG), l’Arab Oil & Gas Directory (AOGD), le Natural Gas Survey, Middle East and North Africa (NGS), et le Refining and Petrochemical Survey, MiddleEast and North Africa (RPS). Le PGA et l’AOG sont deux publications bimensuelles. L’AOGD est publié une fois par an.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.