Pour les chrétiens d’Orient, le partage de valeurs communes avec leurs voisins devient difficile...

Les Chrétiens d'Irak
Les Chrétiens d'Irak © Maxppp / Christophe Petit Tesson

Pour les chrétiens d’Orient, le partage de valeurs communes avec leurs voisins devient difficile. A l’islamisation des sociétés musulmanes autour d’eux, ils répondent par un regain de ferveur dans leurs familles. Dans les bus, les cassettes de prière musulmanes ont remplacé les chansons de variétés ? Chez eux, ils prient leurs saints avec d’autant plus d’application.

Les guerres récentes en Irak puis l’offensive de Daech en 2014 ont rendu leur situation intenable

L’émigration était chez eux une très vieille habitude, ils avaient connu des exodes terribles quand se fixèrent les frontières nationales dans l’ancien espace ottoman. Mais cette fois, beaucoup de départs forcés seront sans retour.

Les fidèles sont dorénavant plus nombreux dans la diaspora que sur place

Une diaspora aussi mal connue, d’ailleurs, que les communautés d’origine, aux dénominations plutôt inextricables il est vrai. Combien de fois les chrétiens arabes arrivés en France s’entendent dire : « Vous êtes convertis depuis longtemps ? » Mais ils sont chrétiens depuis les temps antiques, les temps apostoliques !

C’est leur ancienneté qui est le plus mise en avant aujourd’hui ici. Leur recours à la piété familiale émeut ou irrite selon les cas. Nous avons vite fait de dénoncer leur fixisme et de les appeler à la régénération. Nous avons oublié qu’ils ont été aussi des agents de modernisation. Ils ont besoin d’autre chose que la compassion, la nouvelle forme que prend leur malentendu avec l’Occident. Car s’ils ont des relations difficiles avec l’Islam, il ne faut pas oublier qu’ils en ont aussi avec l’Occident. Ils sont d’Orient.

  • Site de l'Exposition "Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire" à l'Institut du Monde arabe.
  • Spectacle "La nuit de Qaraqosh" (drame en quatre actes écrit par Alexis Chevalier et Sabine d'Hardivilliers) le 9 octobre 2017 à 20h. Drame contemporain présenté en avant-première au Collège des Bernardins, Qaraqosh traite du sort des minorités d’Orient et interroge notre attitude face au fondamentalisme.

Programmation musicale : "La petite colombe (Yauno tlitho)" Qaraqosk - Chrétiens d'Irak,

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.