427 kilomètres sur le fleuve et 303, en sus, sur une ligne de crête dans la forêt. C'est la frontière que la France partage avec ...le Brésil!

Carte publicitaire à la gloire des mines d'or du Maroni - vers 1900
Carte publicitaire à la gloire des mines d'or du Maroni - vers 1900 © domaine public

Les traités qui décident de l'avenir de l'Amérique du Sud ont été signés en Europe. Ainsi c'est à Utrecht, en 1713, à l'issue de la guerre de succession d'Espagne, que le partage entre la Guyane française et le Brésil des Portugais est défini. La séparation sera assurée par le fleuve ...Vincent Pinzon, du nom d'un compagnon de Christophe Colomb. Sauf qu'on n'est pas d'accord sur la situation de ce fleuve. Est-ce l'Oyapock ou un autre, des centaines de kilomètres plus au Sud ?

La contestation durera longtemps. Deux cent cinquante ans après Utrecht, les bornes ont été finalement posées - aussitôt enfouies dans la forêt, d'ailleurs. Aujourd'hui, la frontière la plus longue de France, absurde à bien des égards, est à peu près impuissante quand il s'agit de contrôler les mouvements de population, fort importants. Mais elle a une efficacité qu'elle ne souhaitait pas : elle a, entre France et Brésil, creusé une différence inouïe.

Les liens

Le site Brasilyane

Le site Guya web

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.