A dire le vrai, la France, dans les classes, n’est plus enseignée comme la somme de ses composantes. La géographie préfère partir de questions. Qui fait quoi ? Où ? Pourquoi ? ...

L'enseignement de la géographie en France
L'enseignement de la géographie en France © AFP / MYCHELE DANIAU

Chatillon, Manicamp, Lebarrois… les villages de la circonscription où se déploient les ambitions du « Candidat », une pièce de Flaubert… Longtemps, la géographie de la France a été enseignée comme une nomenclature. La géographie électorale la fait ressurgir par endroits. Cette année 2017, deux campagnes, une présidentielle et une législative… On se souvient soudain que, dans les Hauts de France, il y a aussi la Thiérache et, en Rhône-Alpes-Auvergne, la Combraille. Les élections ont ceci de bon qu’elles rappellent que non seulement chaque citoyen mais aussi chaque territoire est égal aux autres. En principe.

La géographie s'enseigne aujourd'hui à partir de questions

A dire le vrai, la France, dans les classes, n’est plus enseignée comme la somme de ses composantes. La géographie préfère partir de questions. Qui fait quoi ? Où ? Pourquoi ? Pourquoi ici et pas ailleurs ? Comment ? Et son objet, ce sont les territoires, et ceux-ci relèvent d’échelles différentes qui s’emboitent les unes dans les autres, du local au global. Le programme de Première le dit explicitement; il porte sur la France et l’Europe dans la dynamique des territoires. La plus grande place sera donc logiquement donnée aux villes et aux espaces les plus productifs dans la mondialisation. Et l’ombre risque de recouvrir la Thiérache et la Combraille…

Un enseignement de la géographie qui tien compte de son évolution

Les géographes répondent que leur enseignement doit bien tenir compte de l’évolution accélérée d’une discipline dont le socle ancien fondé sur la description et le classement est depuis longtemps recouvert par le mouvement des sciences sociales.

Il est curieux tout de même que les polémiques qui accablent l’enseignement de l’histoire ne se portent pas davantage sur celui de la géographie. Après tout, la majorité des élèves savent toujours qu’il y a eu la monarchie, la révolution, la République mais ils sont peut-être moins nombreux à savoir se situer dans le pays.

Allez, ouvrons ce front-là, rien que pour voir !

Chanson Le pont Mirabeau de Anne Sofie Van Otter

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.