Au long du XIXème et bien après, les voyageurs anglais qui s’établissent pour un moment à Paris et, pareillement, ceux qui villégiaturent longuement dans des lieux qu’ils ont élus et modelés - Cannes, Dinard, Pau - aiment s’entourer d’enseignes anglaises.

Les Anglais ont quitté les bords de mer pour le Sud-Ouest, comme ici le Périgord
Les Anglais ont quitté les bords de mer pour le Sud-Ouest, comme ici le Périgord © Getty / Daniel Auduc

Ils ont leur libraire anglais, leur tailleur anglais, leur pharmacien anglais. 

D’autres signes - anglais - ont leur importance. Par exemple, l’église anglicane avec ses étagères qui resserrent les livres de cantiques et ses coussins brodés sur les bancs et, non loin, le cimetière - anglais, toujours.

Les Anglais qui s’établissent en France depuis une cinquantaine d’années renouvellent les traditions car ils appartiennent à des catégories sociales moins privilégiées que leurs prédécesseurs. 

Leur objectif n’est plus le littoral, trop cher

Ils jettent leur dévolu sur l’arrière-pays, les zones de moyenne montagne, avec une dilection pour le Sud-Ouest. Pour moitié peut-être, ils sont retraités mais beaucoup travaillent sur place, renouant  avec un autre tropisme du XIXème : l’appel des Français à des techniciens anglais.

Le nombre de britanniques résidant aujourd’hui en France est difficile à établir précisément

Il est aussi malaisé de prévoir combien s’éloigneront ou resteront après le Brexit. En 2017, 3173 britanniques ont choisi de demander la nationalité française. C’est huit fois plus qu’en 2015 ; ce n’est pas non plus un chiffre énorme. En réalité, la présence anglaise, quelle que soit la manière dont elle s’est structurée, a toujours polarisé une attention disproportionnée par rapport à son importance statistique. Et nous avons toujours entretenu autour des ressortissants des îles britanniques des îlots de malentendus soigneusement cultivés. Comme si notre vieille curiosité avait besoin d’être sans cesse piquée.

Programmation musicale : The Who "Won't Get Fooled Again"

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.