Le songe de Constantin et la bataille du pont Milvius
Le songe de Constantin et la bataille du pont Milvius © Biblothèque nationale de France / Biblothèque nationale de France

Constantin dit le Grand... Et, en effet, cet homme est immense.

En cette première moitié du IVe siècle, il regroupe l'Empire tout en déplaçant son centre de gravité vers l'Orient.

Législateur sévère, il se comporte en grand souverain romain classique, attentif à son administration et plus encore à son armée.

Mais il est surtout l'homme d'un pari qu'il considère peut-être comme une mission. Du christianisme, encore très fragile et qu'il décide de soutenir, il va faire l'armature d'un empire qui, pour lui, se confond à peu près avec l'humanité.

Le sort de l'Etat en sera transformé mais aussi celui du christianisme : minorité hier, le voilà qui accroît soudain son rayonnement, gagne en puissance... et en conformisme.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.