L’arrivée au pouvoir d’Hitler en 1933 n’est pas un simple changement de pouvoir, c’est une véritable révolution – et une révolution culturelle qui vise à remonter la pente que descendait le peuple germanique et à retrouver sa source, sa vraie nature.

1931 : Heinrich Himmler, chef de la police SS, édicte une règle de mariage spéciale interdisant aux SS de prendre une épouse qui ne pourrait justifier la pureté de ses origines aryennes sur les deux siècles précédents.

1938 : Himmler propose de classer les populations non allemandes pour permettre l'intégration dans le Reich des éléments germanisables, porteurs de gènes germaniques perdus.

1940 : il crée la Deutsche Volksliste , une liste des habitants__ des territoires orientaux incorporés classés en plusieurs catégories.

1942 : au Lebensborn , Himmler lance la création d'un bataillon spécial de SS ayant des attributs physiques grecs afin de savoir si cela constitue des gages d'excellence physique et de forte valeur ajoutée.

Réunion de la jeunesse hitlérienne dans le stade de Berlin-Grunewald en 1933
Réunion de la jeunesse hitlérienne dans le stade de Berlin-Grunewald en 1933 © domaine public / Bundesarchiv

Selon les Nazis, l’histoire a fait couler des flots d’encre. Les prêtres et les pasteurs, ces "rabbins déguisés", ont parlé du péché et de la liberté de le commettre ou pas… Les libéraux ont parlé de l’individu, les marxistes de l’humanité.

Il est temps que le sang commande à l’encre. Le sang sacré du peuple germanique.Le sang, unique critère du droit et de la morale. Car il y a un droit et une morale dans le nazisme ! Mais un droit, comment dire… de la vie vivante du peuple germanique et une morale… « supérieure » qui ne s’encombre pas des vieilles lunes universalistes ni de la responsabilité personnelle. Car la dureté que saura manifester le peuple germanique sera douce pour l’avenir de mille ans qu’il prépare.

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.