1975 : C’est François Mitterrand qui a ouvert le bal des numéros politiques d’Apostrophes. Giscard, Barre ont suivi, et les politologues ont adoré commenter ces performances.

Danielle et François Mitterrand en 1965
Danielle et François Mitterrand en 1965 © Getty / Gamma-Rapho

À les entendre, elles faisaient entrer le monde de l’inspiration dans le monde politique et elles témoignaient de la permanence de la symbolique lettrée dans la monarchie présidentielle française : le souverain tel que nous autres Français le rêvons agirait dans la société de son temps en gardant le lien avec celle des livres.

2018. La vente aux enchères de la bibliothèque de François Mitterrand va réactiver cette imagerie familière. 

C’est une bibliothèque de bibliophiles, constituée à force d’achats – ou de dons – attentifs. François Mitterrand aimait accompagner chacun d’une petite fiche écrite à l’encre bleue de son stylo Waterman. Il faisait relier nombre d’entre eux, souvent par les soins de son épouse Danielle. Avec la reliure, « cet acte de confiance », lui disait Jean Dutourd, le livre devient un objet qu’on aime et qu’on garde.

Qu’on n’imagine pas cependant dessiner facilement un portrait en creux de Mitterrand par cette vente. Des volumes, plus courants mais beaucoup plus nombreux ont été donnés en 1990 à la médiathèque de Nevers. Une autre bibliothèque de livres de poche couvrait les murs du bureau de Latche : ses nombreuses photographies témoignaient de la simplicité des goûts du premier secrétaire du Parti socialiste. Et puis il y avait les livres lus, ailleurs, avec Anne Pingeot qui formaient une autre nébuleuse encore. La bibliothèque de François Mitterrand n’échappe pas au principe fondamental de l’homme : la compartimentation.

Une image avant de commencer l’inventaire de la/des bibliothèques de François Mitterrand : dans l’avion qui le ramenait à Paris le soir du second tour de 1988, le Président lisait ostensiblement une histoire de la Restauration. Étrange tout de même. Était-ce celle de Besenval ou celle de Vaulabelle ? Les interprétations divergent. Et, aujourd’hui, où diable est ce livre ? Peu importe au fond. François Mitterrand avait choisi de se faire photographier en sa compagnie alors que ses seconds s’agitaient dans la fièvre du succès. Il voulait montrer ostensiblement que le livre enseigne au sage la tenue et la retenue. Comme le lui disait encore Jean Dutourd dans une dédicace, « vous mériteriez de ne pas être un homme politique. »

Vente aux enchère de la bibliothèque de François Mitterrand les 29 et 30 octobre 2018 :

PIASA - 118 rue du faubourg Saint-Honoré, Paris 8e.

Programmation musicale 

Michael Jackson, "Wanna be startin' somethin'"

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.