Avant le milieu des années 2000 et le déplacement, fin aout 2008, du président de la République d'alors, le souvenir de Maillé – en Touraine - s'était quelque peu effacé de la mémoire nationale.

Ruines du village de Maillé en septembre 1944
Ruines du village de Maillé en septembre 1944 © Maison du Souvenir de Maillé

Tout le contraire d'Oradour où le choix a été fait de conserver et de mettre en scène les ruines et où les SS de la division responsable, la fameuse « Das Reich », ont été jugés dans un procès au très fort retentissement.

A Maillé, le deuil n'a pas été exposé, l'enquête judiciaire a tourné à l'impasse.

De plus, les habitants du village avaient autrement participé à la Résistance que ceux d'Oradour. A notre époque qui demande des victimes innocentes, ils ne peuvent passer pour de pures victimes qui n'auraient rien vu venir.

Pourtant la parole a fini par se réveiller, l'histoire du massacre à émerger.

Les liens

La Maison du Souvenir de Maillé La Maison du Souvenir présente Maillé "bourg ordinaire" dans la France, la Touraine d’avant et pendant la guerre, le drame, les témoignages, l’entraide, la reconstruction et la mémoire. Une information sur les institutions internationales et le "devoir" d’ingérence est développée.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.