Au milieu du XIXème la cour de Kyoto retrouve soudain du jeu. Les transformations précapitalistes du Japon font craquer de partout l’ordre des statuts sociaux anciens. La pression extérieure des puissances occidentales oblige à sortir de l’isolationnisme qu’avaient installé les shoguns depuis le XVIIème siècle.

L'empereur Meiji
L'empereur Meiji © Getty / UniversalImagesGroup

Akihito qui abdique aujourd’hui est l’arrière-petit-fils de l’empereur Meiji sous le règne duquel (1869-1912) le Japon connut un grand bond en avant.

C’est peu au regard de la longue durée. La tradition répète que, depuis une année qui correspond à 660 avant notre ère, le onzième jour du deuxième mois lunaire, les empereurs accompagnent le temps, garantissant l’harmonie de l’homme et du cosmos. 

Dans le jeu complexe de miroirs entre l’archipel et la Chine, ils ont repris les attributs qui sont ceux de l’empereur de Chine puis ils ont contribué à singulariser le Japon, le pays où le soleil se lève.

A partir du XIIème siècle, l’empereur délègue a un shogun la mission de remettre de l’ordre dans la classe guerrière. Il perd tout pouvoir politique et militaire. Les shoguns créent à leur tour une cour et des dynasties qui s’accordent plus ou moins avec les grands fiefs, lesquels rêvent de devenir de véritables principautés autonomes.

Pendant des siècles, la petite cour impériale de Kyoto, qui ne conserve que la clé du rituel, n’émet plus aucun message politique.

Au milieu du XIXème, elle retrouve soudain du jeu. D’une part, les transformations précapitalistes du Japon font craquer de partout l’ordre des statuts sociaux anciens. Surtout, la pression extérieure des puissances occidentales oblige à sortir de l’isolationnisme qu’avaient installé les shoguns depuis le XVIIème siècle.

Le Japon fonctionne toujours en miroir avec la Chine. Il est alors menacé de devenir comme elle un pays soumis par des traités inégaux. La rationalisation à marches forcées de l’ère Meiji va lui permettre de reprendre l’avantage et de devenir une nation à ce point moderne qu’elle va bientôt être agressive.

Bibliographie :

Pierre-François Soury Moderne sans être occidental : aux origines du Japon aujourd'hui Éditions Gallimard

Pierre-François Soury Nouvelle Histoire du Japon Perrin

Pierre-François Soury et Philippe Pons Le Japon des Japonais Liana Levi

Augustin Berque Dictionnaire de la civilisation japonaise Hazan

Jean-Marie Bouissou Les leçons du Japon. Un pays très incorrect Fayard

Michael Lucken Le japon grec Gallimard

Discographie :

Yamato Ensemble Yukage No Uta (A Ballade in the Twilight)

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.