Anniversaire de la naissance de Beethoven et, dans sept ans, anniversaire de sa mort… « Grand fracas administratif », dirait Berlioz : « c’est la voix que prend la gloire dans les pays civilisés ».

Plaque à l'effigie de Beethoven sur un trottoir de Bonn
Plaque à l'effigie de Beethoven sur un trottoir de Bonn © Getty / picture alliance

A Bonn, la ville d’origine du compositeur, on attend toutes sortes de manifestations populaires, une « barge de la création » emmènera même les familles jusqu’à Vienne. Mais à Bonn, il existe aussi une maison Beethoven : celle qu’il a habitée dans son enfance et qui, promise à élargissement par le bicentenaire, abrite une équipe de chercheurs qu’anime notre invitée, Beate Angelika Kraus.

Les recherches menées par cette équipe démentent la légende de Beethoven génie inspiré d’en haut et parvenant au zénith par se seule énergie vitale. Beethoven travaillait «énormément. Et pas seul. Il avait autour de lui une manière d’atelier, avec des assistants et de malheureux copistes qui, auprès de lui, expérimentaient l’enfer sur terre. »

Un des travaux les plus spectaculaires que patronne la Maison Beethoven en 1990 vient de paraître : c’est une vaste analyse critique des manuscrits de la Neuvième Symphonie. Dès 1824, il en existait un, deux, trois, qui ne coïncidaient pas parfaitement. Comment les départager ?

Et, une fois qu’on a départagé les textes, comment exécuter les œuvres ? Certaines attendent longtemps : la cantate pour la mort de Joseph II de 1790 sera donnée pour la première fois…en 1884.

Et tout simplement, quel tempo utiliser ? On entendra Kurt Masur s’exprimer sur ce point en considérant le fameux métronome de Beethoven qu’il regarde un peu comme une poule devant un couteau. L’énigme Beethoven ne sera jamais résolue.

Bibliographie :

  • Beethoven Werke, Symphonies V de Beate Angelika Kraus (Edition complète avec commentaire critique, reliure paperback, Abteilung I, Band 5).
  • Le Génie de Beethoven de Bernard Fournier (Fayard).
  • Beethoven de André Boucourechliev (Seuil).
  • Ludwig van Beethoven de Jean Massin, Brigitte Massin (Fayard).
  • Ludwig van Beethoven de André Tubeuf (Actes Sud).

Programmation musicale :

  • Cantate pour la mort de Joseph II de Beethoven, dirigé par Michaël Tilson-Thomas pour l'orchestre symphonique de San Francisco.
  • Symphonie n°3 de Beethoven, dirigé par Giovanni Antonini pour l'orchestre de chambre de Bâle.
  • Beethoven in Havana (7ème symphonie, mouvement 2) par Joachim Horsley.

La Beethoven-Haus à Bonn. Et plusieurs colloques organisés par la Beethoven Haus.

La folle journée de Nantes

Emission de France Musique par Aurélie Moreau "Le van Beethoven", du lundi au vendredi à 17h.

Site des concerts de Radio France.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.