Loin du vieux Palais de justice dépeuplé, le Barreau de Paris fait sa rentrée à…la Maison de la radio ce vendredi 1er décembre. Mais la tradition sera respectée qui est d’accueillir, outre les autorités françaises et les représentations étrangères, les nouveaux secrétaires de la conférence du stage.

Ce concours annuel du Barreau de Paris récompense l'éloquence
Ce concours annuel du Barreau de Paris récompense l'éloquence © Maxppp / Guillaume Bonnefont

Loin du vieux Palais de justice dépeuplé, le Barreau de Paris fait sa rentrée à…la Maison de la radio ce vendredi 1er décembre. Mais la tradition sera respectée qui est d’accueillir, outre les autorités françaises et les représentations étrangères, les nouveaux secrétaires de la conférence du stage. 

On dit par habitude « conférence du stage », il faudrait dire : « conférence du Barreau » mais on parle bien encore de la Maison de la radio plutôt que de la Maison de Radio France…

L’institution de la conférence, qui n’est plus propre à la capitale, existe au barreau de Paris depuis 1810 - l’année du Code pénal : l’intention était de faire assurer par les meilleurs jeunes avocats la défense d’urgence de prévenus démunis dans des affaires sensibles.

Les secrétaires de la conférence sont douze, comme les apôtres. Depuis le milieu du XIXème, un concours d’éloquence les sélectionne. Ce sont les secrétaires de l’année qui l’organisent. Choisis  dans le but d’intervenir dans des cas d’urgence, ils ont ainsi trouvé le moyen de contrôler la reproduction de l’espèce !

On leur reproche parfois de faire trop de cas de l’éloquence et pas assez de la maîtrise du droit. Mais l’éloquence a pour but de mettre les interlocuteurs en état d’attention : sans attention, pas d’audience qui vaille. Ensuite, bien évidemment, convaincre n’est pas seulement un exercice, cela demande un travail sur le dossier. Le grand bâtonnier Charpentier, orateur efficace, disait que la voix ne suffisait pas, il fallait aussi s’user les yeux sur le dossier.

Concours d’éloquence, la conférence du stage est aussi une école pour le droit. Ainsi en 2013, elle a pris sa part, au sein du Barreau de Paris, dans une bataille importante : celle qui cherche à annuler toute procédure de garde à vue si l’avocat n’a pas eu accès au dossier. Elle a un autre rôle que rhétorique.

Site de la Conférence des Avocats du Barreau de Paris

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.