Quand, en 1900, la gauche a acquis une pleine conscience d'elle-même, c'est chez les hommes des Lumières qu'elle identifie ses inspirateurs. Condorcet par exemple : le progrès de l'esprit de l'homme, porté par l'éducation, en transformant ses conditions d'existence, enclenche un autre progrès, celui - social et moral- de l'humanité.

Léon Gambetta par Etienne Carjat vers 1870
Léon Gambetta par Etienne Carjat vers 1870 © Harvard Art Museum

Quand, ensuite, les acteurs de la Révolution divisent l'hémicycle en deux parts, cette profession de foi est adoptée par ceux qui se situent à gauche. C'est ce qui les distingue par priorité.

Aujourd'hui, l'idée de progrès a beaucoup reculé. La gauche pourrait se retrouver dans un grand vide mais elle en est protégée par sa diversité : au long de l'histoire, c'est plutôt le trop plein qui l'a caractérisée. Il est possible d'identifier dans la durée deux, trois voire quatre gauches. On en tient même aujourd'hui une surnuméraire, l'écologiste qui est d'abord conservatrice ! C'est dire que notre voyage va réserver des rebondissements...

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.