Rome, à la fin de la république et au début de l'Empire, n'est-il pas un monde assez vaste et assez ouvert pour que s'y déploie une... croissance ? Beaucoup d'historiens, traditionnellement, refusent le mot et l'idée.

Marin dans une corbita. Relief en marbre découvert à Carthage - vers 200 ap. J.-C.
Marin dans une corbita. Relief en marbre découvert à Carthage - vers 200 ap. J.-C. © British Museum / Jastrow

La logique romaine inclinerait à l'autarcie plus qu'à l'échange. La technique romaine serait reproductrice plutôt que novatrice. On connaît le refrain : les Romains sont de bons élèves, observateurs consciencieux des Grecs, des Etrusques et des anciens Empires, rarement des novateurs...

Mais, au moment que nous allons observer, et qui aurait pu être celui d'un décollage - l'époque tardo-républicaine, comme on dit, et le Haut-Empire, la démographie est en hausse, l'agriculture marchande et spéculative se développe, le commerce s'étend. Si on réussissait à calculer l'évolution du PIB romain, on verrait peut-être réunies les conditions de la croissance.

Mais pour qu'il y ait développement, il faut une pensée du développement. Et donc l'acceptation d'un partage de la richesse: sans ce partage, pas de consommation de masse qui puisse induire et entretenir un mouvement ascendant.

Quand on répète que le blocage, à Rome, était technique, on ferait mieux de se demander s'il n'était pas d'abord social.

Evénement(s) lié(s)

Il était une voie : Itinéraires antiques au nord de l'empire romain

Arles, les fouilles du Rhône - Un fleuve pour mémoire

Les liens

Site du Collège de France Institution singulière en France, sans équivalent à l'étranger, le Collège de France occupe une situation à part dans la recherche fondamentale et l'enseignement supérieur français. Il n'entre en concurrence avec nul autre établissement.Le Collège de France n'est en effet ni une université, ni une grande école. Il ne transmet pas à des étudiants un savoir acquis à partir de programmes définis. Il ne prépare à aucun diplôme.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.