Charles Seignobos dansant la farandole à la fête annuelle de l'Arcouest dans les années 1920 - photographie de C. Howard
Charles Seignobos dansant la farandole à la fête annuelle de l'Arcouest dans les années 1920 - photographie de C. Howard © domaine public / Archives familiales Howard-Beneyton
Le premier reportage photographique qui fut consacré à l’endroit en 1930 ne localisait pas très précisément l’endroit. On dira donc simplement qu’on n’est pas loin de l’embarcadère qui mène à l’île de Bréhat. C’est peu après que se situe la plus haute époque de Sorbonne-Plage. Les professeurs qui s’y étaient agrégés depuis l’affaire Dreyfus y ont fait souche. Deux fidèles, Irène Joliot-Curie puis Jean Perrin, sont tour à tour chargés de la Recherche dans le gouvernement du Front populaire dont le ministre de l’Instruction publique, Jean Zay, vient passer quelques jours de vacances sur les rochers. Sorbonne-Plage, c’est la proue de l’endroit. Aujourd’hui, le public en connaît surtout la poupe, une ample demeure souvent photographiée. C’est la maison des Bettencourt à l’Arcouest. Elle, elle a reçu la visite de Georges Pompidou, au lendemain de son élection en 1969. Elle est dotée aujourd’hui d’une piscine d’eau de mer chauffée mais dès sa construction en 1926 par le père de Liliane, Eugène Schueller, le fondateur de L’Oréal, elle s’ornait d’une colonnade, ce qui n’avait pas manqué de surprendre, de l’autre côté, chez les chers professeurs. On pourrait écrire un dialogue imaginaire entre l’essaim des savants et le nid des Bettencourt, entre le canot de ceux-ci L’Edelweiss et le bateau de ceux-là , L’Eglantine, du nom de l’emblème de la Ligue des Droits de l’homme. Mais on serait parfois surpris. Fréderic Joliot-Curie le communisant préférait sans doute naviguer sur L’Edelweiss, plus long et plus puissant. Et, à la réflexion, L’Oréal n’a mis sur le marché que des produits au total inoffensifs tandis que des travaux sur la fission de nos physiciens, on sait quelles applications militaires on a pu tirer. Sorbonne-Plage c’est l’histoire de vacances heureuses d’une communauté humaniste et aussi celles de ses surprises malheureuses.
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.