Les médias sont divisés sur l’attitude à adopter face aux vidéos de décapitation diffusées par les terroristes.

Certains les montrent, d’autres se refusent à le faire.

Ces images, qui relèvent de la propagande, posent une vraie difficulté journalistique, a fortiori en l’absence d’images ou de témoignages de première main sur les Djihadistes de l’Etat Islamique.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.