Ils sont partout, et sont souvent sur-interprétés voir mal interprétés par les médias. Les sondages sont devenus un substitut à l’enquête journalistique. Leur omniprésence expliquent aussi bien la forme de l’émission télévisée de François Hollande hier soir, que les commentaires sur le « retour raté » de Nicolas Sarkozy… ou que la bienveillance médiatique croissante à l’endroit de Marine Le Pen.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.