Etrange semaine dans les médias, elle a débuté avec Nabilla et s’est achevée avec Rosetta… Pourquoi bon nombre de médias manifestent-ils une égale passion pour l’infiniment petit et l’infiniment grand ? Quels sont les ressorts de l’un et l’autre sujet ? Quel rôle jouent les réseaux sociaux dans ces phénomènes journalistiques ?

Et pourquoi France Inter a choisi d’en faire beaucoup sur Rosetta et quasiment rien sur Nabilla…

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.