Bien qu’Ebola n’ait encore fait aucune victime en France, les médias accordent une couverture considérable aux fausses alertes sur le sujet. Ce faisant, ils se polarisent sur le danger et alimentent des psychoses irrationnelles.

Le défi est réel : informer et alerter, sans basculer dans le film catastrophe qui relève du spectaculaire mais pas du journalisme.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.