Portland
Portland © CC David Berkowitz

Portland, Oregon, entre Seattle et San Francisco ne ressemble à aucune grande cité américaine…

Entourée de deux collines, cette ville aurait pu se contenter d’être l’une de ces bourgades forestières du Nord-ouest américain aux maisonnettes de bois tout droit sorties de Twilight… Portland a joué la carte de l’innovation …

Auto-proclamée ville la plus européenne, elle est la cité alternative des Etats-Unis.

Ici beaucoup se déplacent en tramway et à vélo. La voiture est presque bannie du centre et les rues piétonnes débouchent sur de vastes places où les immeubles n’excèdent pas 6 étages.

Un mode de vie qui attire depuis 10 ans des gens venus de tous les Etats-Unis …c’est l’eden des cyclistes parfois naturistes, des végétaliens, des tatoués, des stripteaseuses, des artistes musiciens indé, des lesbiennes ou des zélateurs du systeme.

En somme le San Francisco d’avant le raz de marrée yuppie.

Assumant ce statut à part entière, elle en rajoute, histoire de combattre la morosité des 160 jours de pluie, elle a érigé le "bizarre" en devise…sur le pare chocs des voitures et même sur un mur entier de la ville on peut lire "Keep Portland weird" : gardons Portland bizarre…un décallage savament entretenu par ces habitants

__

INVITES

  • Carrie Brownstein de la série Portlandia
  • L'artiste Modou
  • Kate Merill du PICA (Portland Institute for Contemporary Art)
  • Aron Amesh , journaliste
  • Eric John Kaiser , musicien

REMERCIEMENTS à Rosine Evans, John Eic Kaiser , l'Office du Tourisme de l'Oregon et à Delta Airlines

Les liens

La série Portlandia

Eric John Kaiser

PICA

Delta Airlines

Office de tourisme de l'Oregon

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.