manif étudiante a Montreal
manif étudiante a Montreal © Radio France

Il y a quelques mois encore, Montréal renvoyait l’image d’une belle provinciale francophone, cosmopolite… où il faisait si bon vivre en Amérique du Nord.

Mais la révolte étudiante est passée par là et la ville est devenue rebelle… délurée jouant de la casserole pour défendre la liberté de manifester.

Inspirée du Chili, où en décembre 1971 les femmes étaient sorties dans les rues pour cogner sur leurs casseroles vides, cette idée a été lancée le 18 mai 2012 par un professeur Francois André Chené sur Facebook…

Un pied de nez au gouvernement et un succès foudroyant.

Aujourd’hui, les organisateurs des Festivals (il y en 90 entre juin et septembre) invitent même les casseroles et les étudiants à se produire sur scène (comme il y a quelques jours le festival des Francofolies).

Ce tintamarre festif et ludique est bien devenu le Festival Off de l’été 2012 à Montréal.

Aujourd’hui Montréal a le goût d’un nouveau monde…

Certains détournent même l’évènement pour créer de nouveaux slogans publicitaires sur la destination !

INVITES

  • Dominic Champagne , metteur en scène de theâtre à l’origine de la déclaration de soutien des 200 artistes au mouvement étudiant

  • L’Association Action Terroriste Socialement Acceptable , créée par Annie Roy et Pierre Allard, qui lancent des bombes artistiques dans l’espace public et invitent le citoyen à devenir acteur de sa ville

  • Emmanuel Schwartz , musicien, metteur en scene et acteur fétiche depuis 7 ans de Wadji Mouawad, cet homme de théâtre libano-québecquois avec qui il a fondé la Compagnie Abé Carré Cé Carré

  • Claire Kenway , DJ sonore

  • Biz du groupe de rapLoco Locass , engagé dans la québécitude, la défense du français et connu pour ses prises de position politiques

REMERCIEMENTS au Ministère du Tourisme Québec __

www.bonjourquebec.com/fr

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.