Elisabeth Kapnist a réalisé le documentaire "Karen Blixen - le songe d'une nuit africaine", diffusé ce soir sur Arte.

Photo prise le 22 août 1936 la baronne suédoise Eva von Blixen, aviatrice et écrivain plus connue sous le nom de Karen Blixen, et de Kurt Bjorkwall, pilote professionnel, au Roosevelt Field de New York.
Photo prise le 22 août 1936 la baronne suédoise Eva von Blixen, aviatrice et écrivain plus connue sous le nom de Karen Blixen, et de Kurt Bjorkwall, pilote professionnel, au Roosevelt Field de New York. © AFP / AFP PHOTO ACME

"Comment, au Danemark et au Kenya, où elle vécut dix-sept ans, Karen Blixen, aventurière dans l'âme et formidable conteuse, a aimé, souffert et écrit. Une évocation sensible, au plus près de ses mots. 

"J'étais à la fois l'herbe et la prairie. Avec les arbres, je respirais le vent de la nuit…" Aux sources de l'auteure Karen Blixen (1885-1962), née Dinesen, reconnue aujourd'hui comme le plus grand écrivain danois du XXe siècle, se trouvent deux lieux magiques. Le domaine familial de Rungstedlund, tout d'abord, où elle a grandi à l'écoute des mystères de la nature, et qu'elle regagne à son retour du Kenya, à 46 ans, pour ne plus jamais en partir.

Et la "ferme africaine" qu'elle achète avec son mari, le baron Blixen, non loin de Nairobi, qui devient d'emblée sa deuxième patrie. Les dix-sept ans passés dans cette plantation de café entourée de savane, où elle a vécu avec le chasseur de fauves Denys Finch Hatton un amour passionné, lui inspireront le best-seller autobiographique qui la fera connaître comme écrivaine, et dont l'adaptation fidèle de Sydney Pollack dans "Out of Africa", en 1985, amplifiera la renommée.

C'est à l'âge mûr, dans la solitude de la demeure familiale qu'elle a dû regagner faute d'argent, que Karen Blixen a commencé à écrire. L'aventurière et amoureuse des grands espaces, désormais auteure fantasque et mondialement connue, réinvente alors sa vie pour se changer peu à peu en monstre sacré. Tourné dans les deux maisons magnifiques qui furent ses ports d'attache, aujourd'hui transformées en musées, ce documentaire retrace la métamorphose de Karen Blixen en écrivaine.

Construit autour de ses carnets de voyage, ses dessins, ses correspondances, ses photographies du Kenya et du Danemark, il revisite son destin follement romanesque, explorant notre rapport à l’exotisme, au sentiment d’appartenance et à la résilience. Une évocation puissante et émouvante, à la mesure de l'œuvre et de son auteure."

Les références
L'équipe
(ré)écouter La personnalité de la semaine Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.